On parle de SAMUEL dans un article du Globe & Mail intitulé « We Built That »

Mississauga, ON,

Samuel est l'une des cinq entreprises choisies pour un article récent dans la section « Report on Business » du Globe & Mail intitulé.

Samuel est l'une des cinq entreprises choisies pour un article récent dans la section « Report on Business » du Globe & Mail intitulé.

« We Built That » — faisant partie d'une série d'articles portant sur le secteur manufacturier canadien. Saviez-vous que la fabrication d'équipement connexe au transport contribue à près de 28 milliards de dollars annuellement au produit intérieur brut du Canada?

L'article met l'accent sur les entreprises qui fabriquent des composantes pour les trains, les avions et les automobiles (ainsi que pour les bateaux et les astronefs). Voici un extrait de l'histoire de Samuel : « Bien que l'industrie ferroviaire soit l'une des mieux établies en Amérique du Nord, le marché pour de nouveaux wagons est grandement cyclique. Deux douzaines d'employés de Samuel, Son & Co.'s Roll Form Group s'activent à une usine de Cambridge, Ontario, à fabriquer chaque semaine 100 portes en acier pour des wagons. Le président du groupe, Lou Sartor, affirme que c'est une bonne année pour les wagons avec une production de près de 4000 unités en Amérique du Nord. Dans une mauvaise année, il dit que ça peut être zéro. »

« (Samuel) Roll Form Group fabrique plusieurs pièces de wagons, incluant les planchers, les leviers de dételages et les toits. Mais nous pouvons changer rapidement pour produire des pièces pour d'autres types d'autorails, incluant des supports de toit et des wagons-trémies. Nous expédions alors ces pièces aux fabricants d'autorails, comme à National Steel Car à Hamilton et à une poignée de géants américains. La clé permettant de rester rentable, d'après Sartor, est de subvenir aux besoins spécifiques. Ça implique de ne pas produire uniquement de l'acier générique, mais de toujours travailler en aval pour ajouter davantage de valeur. »